doucefolie2

Le blog de Df2 super arlequin FRA 5149

 

Boulogne ZC1 Boulogne 21 septembre 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 16:12

ZC1    caisson

Belle sortie en solo par un vent soutenu de Sud – rafales à 20 noeuds – GV demé 1 ris et petit foc hood – et une mer agitée au large avec un coef de 99.

La plupart du temps, on fonçait à plus de 6 noeuds, avec des pointes à plus de 7 noeuds.

Pour vous donner une idée : départ du ponton Gambetta vers 10h00, à ZC1 vers 11h00 et au Caisson à midi : pas mal non ?

A très bientôt !

 

 

 

 

entre midi et deux 20 septembre 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 14:37

20 sept

Petite sortie entre midi et deux pour souffler un peu en ce milieu de semaine !

Un peu plus de six milles parcourus avec une pointe à six noeuds soixante treize avec la GV demé et le petit foc vintage… ça change de la pétole de dimanche ;)

Et dire que l’on fait ça discret… alors que notre ami Ludo n’en perd pas une miette et partage une photo de notre retour sur sa page facebook  :)

 

df 20 sept

 

Bises à tous !

 

 

 

 

 

 

 

Sacrés Islandais ! 18 septembre 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 16:22

steph

Sacrés Islandais !

Six bateaux au départ du Challenge des Islandais du Yacht Club Boulonnais et trois à l’arrivée : les deux Grand Surprise Bleu Marine et Chicago, suivis de… DOUCE FOLIE 2 !

Abandons de White Pearl, Yankee et Atlantis.

Sacrés Islandais !

Equipage : Stéphane Dujardin 1413293F et Christian Ratel 0354906U

Parcours : Départ  Caisson / Ophélie / Arrivée Caisson

PM : 10h35 coef 66

Temps de course : 03 heures 42′ 23 »

Vent : variable 1 à 3

Nous partîmes par un très léger vent du Sud et revînment par un léger vent du Nord ! Et entre temps, nous subîmes un petit grain mouillé d’Ouest !

Sacrés Islandais !

Après un beau départ, nous voici dans une pétole molle face au courant vent de travers bon plein et hop on recule, on tombe dans des trous de vent, écoute extérieure pour le génois, mal barré pour faire le parcours, on fume une clope, je n’ai pas de briquet mais Steph si et  White Pearl est sous spi le long de la digue, Atlantis rentre à reculons dans la baie St Jean. Devant : le spi rouge de Chicago et le spi bleu de Bleu Marine. On fume une clope, dans la pétole on fume pour voir d’où vient le vent, enfin on dit ça pour fumer. La très légère brise s’oriente au Nord-Ouest, on lance notre grand spi blanc qui trempe dans l’eau, écoute légère, on empanne, on ré empanne, le Jod nous double au vent, on avance à peine et soudain et on voit les deux premiers qui se couchent sous les rafales d’un grain qui est en approche de notre route, on anticipe brillamment en affalant le spi juste quand les première gouttes nous atteignent ! et nous voici filant 5 noeuds au travers sous GV et génois et surtout dans la bonne direction… Tandis que le Jod peine à affaler son spi alors qu’il n’a pas encore hissé le foc à l’avant ! Mais cette bouffée  n’est que de courte durée,  le vent re mollit après la pluie et on peine à passer Ophélie. on est de nouveau vent arrière !

Un cargo au mouillage a l’air posé sur l’eau comme un coquillage sur le sable.

Sacrés Islandais !

ophélie

Ouf on y est et on fait un selfie devant la verte Ophélie et hop hop retour Caisson, les deux GS ont déjà passé la ligne il nous semble alors que le grain est sur Boulogne et que nous sommes de nouveau au soleil… Quel ciel magnifique, quelle luminosité, quel plaisir d’être en mer, Steph à la barre et moi aux réglages, le bateau file ses 4 noeuds, on est bien.

Un couple de fous de bassan nous saluent en passant.

Sacrés Islandais, sacrée course où il fallait, une nouvelle fois,  être patient, être à l’écoute, être humble, se remettre perpétuellement en question, avancer, regarder, analyser, comprendre… Enfin essayer de comprendre ce qu’il se passe dans l’air, dans l’eau, dans les voiles, dans le moindre mouvement du bateau, regarder encore, écouter, sentir.

Vivre.

Sacrés Islandais ! Merci pour ce moment et à très bientôt  ! ! !

Bises à tous.

 

ps : désolé, plus de possibilité de laisser un message car trop de spams et de piratage , heureusement que virtuel ! si vous voulez nous contacter : ratel.christian@gmail.com

 

 

 

 

le retour de Charlotte 15 septembre 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 13:44

charlotte

Bientôt peut-être le retour de Charlotte à la barre de Doucefolie 2  !

Seule la victoire est jolie pour cet ancien espoir féminin FFV en catégorie Europe et c’est sur la VULCO qu’elle avait embarqué pour la première fois avec nous.

Pensionnaire du CISPA de Calais puis du CN Hardelot, espérons qu’elle rejoigne très prochainement le Yacht Club Boulonnais !

 

 

en mettre derrière

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 10:50

YEAH 7

Il faut que l’on essaye d’en mettre derrière !

:)

 

 

 

Bel été avec Df2 28 août 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 15:21

L’été a été bien chargé pour Doucefolie2 et son équipage du Yacht Club Boulonnais :

Fête de la Mer, visite du Libertad, Régates 1852 et pour finir en beauté, les Pen Duick à Boulogne et la bénédiction de la Mer !

Alors difficile de vous faire partager tout ça en photos.. alors nous avons choisi l’un des plus beaux et des plus emblématiques de tous..

 

WP_20170826_19_43_52_Pro

 

pour mémoire :

1852 n°1 du 16 juillet (départ/Atterrissage/Ophélie/Atterrissage/arrivée) force 3 à 4 SSW
Chicago ( 1.032)  01heure 38 ‘ 00 »
White Pearl  ( 0.932) 01 heure 44′ 42″
Colbart ( 0.901 )  01 heure 44′ 52 »
Doucefolie2 ( 0.870 ) 01 heure 49′ 25 »
Atlantis Mherrys ( 0.910 ) 01heure 57′ 46 »
Aventure 3 ( 0.860 )  abandon

1852 n°2 du 20 août (départ/Atterrissage/Bassure/arrivée) force 3 à 4 WNW

White Pearl 01 heure 54 minutes

Colbart 01 heure 56 minutes 17 secondes

Doucefolie 2 02heures 28 minutes 0 seconde

Atlantis Mherrys 02 heures 28 minutes 27 secondes

Drago 02heures 30 minutes

Classement général 1852 Voile au féminin

1 Colbart ( 1/1)

2 White Pearl ( 3/2)

3 Doucefolie2 (2/3)

4 Atlantis Mherrys (5/4)

5 Chicago (4/dns)

6 Drago (dns/5)

7 Aventure 3 (dnf/dns)

Bravo à nos féminines qui ont régaté sur Doucefolie2 :  Héloïse, Caroline et Béatrice !

Pour la petite histoire, nous sommes premiers de la Voile Féminine puisque Colbart et White Pearl n’avaient pas de femme à bord ! :)

 

 

 

 

1852 voile au féminin avec le YCB ! 17 juillet 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 13:28
1852 2017 (2)
  article presse : Six voiliers se sont retrouvés ce dimanche 16 juillet pour la régate 1852 du Yacht Club Boulonnais.
  Cette régate commémore la première course à la voile qui a eu lieu à Boulogne en l’an 1852.
  Depuis plusieurs années, le YCB mets l’accent sur la voile au féminin pour ses régates estivales.
  Aussi les femmes sont venues en force renforcer les équipages pour une sortie musclée.
  En effet, le vent de sud-ouest était soutenu et la mer quelque peu agitée.
17 juillet 2              17 juillet (2)
  Après un départ rapide vers la première marque du parcours Approches Boulogne, puis un petit bord vers la bouée Ophélie, les voiliers croisent sous spi la belle flotte des Fêtes de la Mer, qui fait voyager les marins à travers le temps,avec notamment, la présence du trois mats carré de 46 mètres  » L’Etoile du Roy « .
  A l’arrivée, Chicago devance White Pearl et Colbart. Suivent Doucefolie2, Atlantis Mherrys et Aventure3.
  Les classements officiels seront dévoilés prochainement.

  Vous pouvez encore rejoindre le Yacht Club Boulonnais cet été : son Ecole Française de Voile du Boulevard Ste Beuve propose des stages pour tous les âges et tous les niveaux ! ! !

 

 

1852 Voile au féminin ! 7 juillet 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 09:48

 Boulogne-sur-Mer fut l’un des premiers ports français à voir se disputer une régate officielle de bateaux à voile.

Elle eut lieu en effet en 1852 et son prix fut une bourse brodée contenant 30 souverains d’or.

15 yachts anglais participèrent à la course organisée par le Royal Club de Londres.

Vous pouvez admirer cette bourse dans la galerie des trophées au Club House du YCB, port de plaisance quai Chanzy.

Désormais, une régate estivale rappelle chaque année l’événement et, depuis quelques année, la Voile au Féminin est mise à l’honneur lors des deux régates de l’été à Boulogne !

 

affichette régate du 16 juillet 1852 YCB affichette régate du 16 juillet 1852 YCB affichette régate du 16 juillet 1852 YCB

La 1852 régate/rallye du YCB se déroulera cette année pendant les Fêtes de la Mer à Boulogne, juste avant la Parade des Grands Voiliers le dimanche soir !
1ère manche : le dimanche 16 juillet, 2ème manche le dimanche 13 août
RDV au Club House Quai Chanzy à 08h30 / 09h00 pour les inscriptions
départ vers 09h30. départ effectif à 10h00 au Caisson pour un petit parcours côtier ( selon météo) autour les bouées Ophélie, Approches Boulogne et Bassure de Baas.
Sortie ouverte à tous avec de nombreux lots !
Attention : la voile au féminin est mise à l’honneur, les équipages féminins seront favorisés dans le classement final

 

Et puisque vous insistez… Allez c’est parti pour un petit historique du yacht Club Boulonnais !

En 1912 naissait le Yacht Club Boulonnais dont l’objet était alors « de développer dans notre ville le goût de la navigation de plaisance, d’y grouper les amateurs de pêche et de chasse à la mer, d’y organiser des régates en rivière et en mer de bateaux à voile et automobiles et de favoriser la création de hangars et garages pour les embarcations de plaisance ». Membre du  Touring Club de France, le Club permet aux yachtmens étrangers de trouver pour leurs bateaux un refuge et un gardiennage lors d’une escale dans le grand port de pêche et de commerce de Boulogne-sur-Mer. Lors des grandes fêtes nautiques de l’époque, le Y.C.B. organise avec le Yacht Moteur Club, la Coupe de la Ville de Boulogne : course pour canots automobiles et mixtes et participe avec l’Emulation nautique Boulonnaise et le Boulogne Club aux régates de la Liane ( avirons, canoës, yole de mer…)

No Ka not                                              régates 1914

Les plans du premier monotype boulonnais sont établis par Mr Léon Lefebvre : construit en bois, pratiquement insubmersible, il fait cinq mètres de long sur deux de large, est équipé d’une dérive en fer que l’on abaisse de leur fond plat, son poids est de 500 kilos et il est d’une mature raisonnable, à voile unique avec un pic de voile prolongeant le mat. Un bateau de service pour le Club est mis en chantier : le «  No-Ka-Not », un flobart équipé d’un 8 CV Delaunay-Belleville, gréé d’un chalut à crevettes et d’un filet à maquereaux ! Le 2 août 1914 eut lieu la première grande régate du Y.C.B. avec neuf monotypes au départ. A 13 heures, les régates terminées, une autre nouvelle balayait tout : la déclaration de guerre et la mobilisation. Après la première guerre mondiale, le Club prend un nouveau départ et des nouveaux statuts sont déposés en 1924, approuvés en 1925. Le Club possède alors quelques bateaux type « pilote du Havre » et un ponton situé près de la défunte statue « Britannia ». Au cours de la guerre 39/40, furent à la fois détruites les installations et les archives du Club.

Au lendemain de la 2ème guerre mondiale, un groupe voile est constitué : « La Mouette Boulonnaise », affiliée à la Fédération française de Yachting à la voile.

Le redémarrage de l’activité léger est foudroyant et correspond à la création de petits monotypes de petite taille et d’un prix abordable : le Caneton, le Vaurien puis le 420. En 1958 a lieu la course Folkestone-Boulogne réunissant 86 dériveurs ! Le Y.C.B. organise en 1961 la semaine internationale de catamarans. Le championnat de France des Canetons est organisé par le Y.C.B. en 1962. La première manche du championnat d’Europe des 470 a lieu en 1966 dans la rade ! En 1969, les trois jours de Boulogne sont l’occasion d’un championnat à 2 équipiers ( 505, jet, 470, 420 et vaurien ). En 1970, les équipages des frères Quéhen et de Vincent/Beugnet participent aux championnats du monde des 505 à Plymouth. La même année, le YCB accueille le championnat du monde de Dart. Le Club de voile investit comme tant d’autres dans les célèbres «  Optimists ».

En yachting lourd, les gens du nord ont toujours tenu une place un peu à part. La géographie limite en effet leurs participations aux grandes épreuves organisées à partir de la côte ouest et c’est entre eux qu’ils s’affrontent sur le détroit ou à l’entrée de la mer du nord avec pour concurrents leurs camarades des «  cinq ports » de la côte anglaise. Comme partout, le yachting moderne prend doucement son essor. En 1954, le voilier « Thalassa » participe à la course Cowes-Dinard. En 1960, le YCB organise pour la première fois une course pour les voiliers de haute mer : C’est la course du Colbart. Jusqu’à lors les boulonnais participaient aux courses du Royal Cinque Ports Yacht Club de Douvres. L’inauguration des premières installations du port de plaisance a lieu en 1968. En 1973, le « Colbart III » remporte la fameuse course du Fasnet dans sa catégorie.

Le YCB entre dans l’ère de la plaisance moderne (et du règne du plastique,  c’est fantastique !) mais ceci est une autre histoire…

 

 

Photos du GPICO : Merci Olivier Soury ! 26 juin 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 10:23

     GPICO 2017

 

GPICO 2017 1  GPICO 2017 3   GPICO 2017 2  

GPICO 2017 4  GPICO 2017 5  GPICO 2017 6

Visitez son site : http://www.oliviersoury.com/

 

 

 

GPICO 2017 19 juin 2017

Classé dans : Non classé — doucefolie2 @ 09:44

Doucefolie2 était au départ !

Ben oui obligé on était invité d’honneur ! Merci à Jérôme, Christophe et Franck et à tout l’équipage du YCO !

Il avait donc été décidé cette année de partir de Nieuwpoort en Belgique pour rallier Gravelines, puis de remonter sur Dunkerque.

Avec Yann, Stéphane et Christian, le beau Super Arlequin rouge a réussi à être à temps au départ à 10h00, en partant de Boulogne la veille à 22h00 – superbe nuit en mer avec un bel envoi du spi blanc à 05h00 pour le dernier bord entre les bancs !

Mais on décide de rentrer à Boulogne après la premier journée du GPICO, pour pouvoir être présent pour l’une des plus belles fêtes de l’année : La Fête des Pères ! ! !

nuit   spi  

Merci pour l’accueil sur l’eau – ben oui on n’a pas mis le pied à terre pendant 27 heures 30 et 118 milles – merci donc pour le fut de bière et surtout pour le parcours :) et aussi pour tous ces sourires : Phil, Ian, Bert, Jean-Marc… qu’on était bien content de revoir sur l’eau avec un peu de monde au départ,  c’est cool !

Après un traditionnel rappel général, c’est donc parti pour un long louvoyage jusque Gravelines.

Et si nous étions bien au 1er départ, nous sommes mauvais au 2ème et… nous nous apercevons rapidement que notre vitesse n’est vraiment pas terrible par rapport aux autres… La faute aux 40 litres d’essence embarqués ? sûrement pas seulement, même si un Figaro et un Pogo sont derrière, les meilleurs sont déjà loin avant de passer devant Dunkerque… et comme plus ou moins prévu, le vent mollit et surtout le courant s’inverse… avec une fermeture de la ligne à 19h30… Ouf une petite risée et encore 1 bonne heure de patience à tricoter à l’envers, à l’endroit…  » la voile, l’art de la patience  » 08 heures 15 de course, une grosse pensée pour Malo qui voit la ligne se fermer à moins d’un mille … C’est quand même terrible – on le sait, ça nous est déjà arrivé et pas qu’une fois – pourquoi ne pas laisser la ligne ouverte ? tu prends ton temps à la bouée et basta, comme au RORC quoi. Mais bon sinon le comité a été une nouvelle fois impeccable avec une analyse météo pointue pour permettre à tout le monde de bien s’amuser ! Bientôt j’espère des photos, compte-rendus , presse etc. Un bien bel évènement ce Grand Prix International de la Côte d’Opale. Très contents d’avoir réussi à être au départ ! Bravo aux organisateurs ! Et comme disait un vieil ami :  » l’important, c’est d’être dans les 10  » :) :) :)

A très bientôt les amis, Bravo et Merci à Tous !

le classement provisoire de samedi :

classement nieuwpoort gravelines (2)

 

12345...26
 
 

Les Supervilains ! |
Mes créations PSP |
World Manga |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aiméeka-Produktion
| sorties
| Mes Univers